2A protection bureau de contrôle amiante VGP matériel de désamiantage

Posté par consultantformateurpreventeur le 11 novembre 2015

2A PROTECTION

2A PROTECTION

 

2A protection vous propose l’intervention de visite générale  périodique de votre matériel

Extracteur, UMD, aspirateur, anémomètre, contrôleur de dépression, matériel outils de zone,  vérification filtre HEPA, Coffret électrique, groupe électrogène, compresseur d’air, etc…..

Contactez Mme Gounant Bell

Tel: 06 59 55 32 19

 

 

Contacte

Publié dans FIT TEST AMIANTE, VGP MATERIEL -APR | Pas de Commentaire »

AMIANTE VERIFICATION ELECTRIQUE DE CHANTIER, MAINTENANCE, TEST DE MORPHOLOGIE ( fit test), VLEP

Posté par consultantformateurpreventeur le 19 septembre 2015

Bonjour,

Du changement à venir sur les niveaux d’empoussièrement en 2017 concernant la règlementation amiante.

 

Bien, parlons des autres nouveautés

La société 2A protection dans le cadre de son développement l’ensemble de ces services sur tous le grand sud et aussi avec sa nouvelle agence à Mauguio station EPI

Les tests de morphologie, la maintenance des APR ( fit test) avec le QUANTIFIT ED 6273

Les vérifications électrique de chantier et du matériel

Le repérage avant démolition et travaux ( Certification ICERT)

L’examen visuel fin de travaux amiante suivant la norme NF X 46 021 étape 1 et 2 (Certification ICERT)

La détection de fuites et les certificat de conformité Aéraulique

Du personnel intervenant à minima sous section 4 amiante pour respecter vos procédures visiteurs.fichier pdf Contact 2 2A PROTECTION (sas 2A protection amiante)

 

Pour vos recyclages sous section 3 amiante, je vous informe que le centre de formation ACERFS déménagera en fin d’année, dans un bâtiment tout neuf dédié à l’amiante et à la formation des autres activités gravitant autour.

En espérant une proche rencontre sur notre site et de vous  accueillir dans de très bonnes conditions sur une nouvelle plate-forme pédagogique,  je vous souhaite une très bonne réussite à vous toutes et à tous.

2A PROTECTION AMIANTE

2A PROTECTION AMIANTE

Expert amiante

Marc Desplat

 

 

 

 

Publié dans Bilan aéraulique, FIT TEST AMIANTE, PREVENTEUR, PREVENTION, REPERAGE AMIANTE, SAS 2A PROTECTION, VGP MATERIEL -APR | Pas de Commentaire »

Former l’encadrement du BTP est une prévention ……………….. (recommandation INRS)

Posté par consultantformateurpreventeur le 6 septembre 2015

Combien de fois dans ma carrière, j’ai pu entendre que la formation « c’est du temps de perdu !!!! » que les accidents n’arrivent qu’aux autres !!!!! que l’accident est toujours une fatalité de la vie !!!!! que la sécurité coûte chère !!!!!    etc. etc.

Mais Il est un proverbe qui dit qu’un  bon salarié est la richesse de l’entreprise et comme toute richesse elle est précieuse.

Nous avions, il y a à peine trois ans, plus de 120 000 cas d’accidents déclarés dans le BTP, soit une population correspondant à l’aglomération de Perpignan en arrêt de travail pour accident/ par an.

Ces chiffres sont en baisse constante et pour  2011 nous sommes à 80 000 cas accidents déclarés.

Cela veut dire que 40000 salariés ont été protégés, car il n’ont eu aucun arrêt de travail pour cause d’accident ; cette courbe  ne serait elle pas une belle économie et une assurance de bonne production ?

Former l'encadrement du BTP est une prévention .................... (recommandation INRS) dans Divers btp-accident-300x232

pourquoi cette baisse d’accidents?

Si le gouvernement, il y a plus de 10 ans, n’avait pas fait passer la loi sur la responsabilité pénale du chef d’entreprise rendant ainsi obligatoire le principe de la formation pour mettre en place une véritable politique de prévention, pensez vous que cette courbe aurait baissé aussi vite ?

Pour les protagonistes de la prévention et de la sécurité, je pense qu’humainement nous avons tous participé à cette baisse et qu’il faut surtout la poursuive. Le rôle de la DIRECCTE a été d’une grande très importance.

btp-maladie-300x219 120000 dans PREVENTEUR

courbe maladie prof

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En analysant la courbe des maladies professionnelles, nous constatons l’inverse : En effet, les parutions tardives, du décret sur l’amiante ainsi que de la réglementation sur les charges et la prise en compte du confort des professionnels de la conduite, ont conduit à une envolé des arrêts maladies qui coûtent et coûteront encore très chers à tous les contribuables Français et  aux entreprises de notre société.

 

En conclusion, les « formateurs préventeurs », ont pour mission la protection des salariés et chefs d’entreprise. Toutes les actions que nous mènerons, seront toujours une source d’économie et de performance de production, car l’humain est au centre de toute réussite s’il n’est pas en arrêt d’accident de travail ou de maladie., Les actions de prévention ont permis une baisse de 46% des déclarations d’accident de travail. De 1 par semaine avec plus de 140 salariés dont 60% en travaux en hauteur, nous sommes arrivés à 1.5 par mois. La baisse des cotisations  AT/ MP sera une économie sur les charges salariales.

Avec plus de 900 stagiaires qui seront passé dans le cadre des formations amiante sous section 3 et sous section 4, avec notre centre de formation 2A Formation à Nîmes, nous venons de participer à l’ évolution de la protection des travailleurs par l’enseignement du code du travail qui avant toute chose est un rappel des mesures de prévention que vous pouvez aussi retrouver sur des sites comme l’INRS ,CARSAT OU OPPBTP.

Cordialement à toutes et tous Marc Desplat

 

 

Publié dans Divers, PREVENTEUR | 1 Commentaire »

Morphologie, test rapport ANSES, FIT OU PAS

Posté par consultantformateurpreventeur le 28 juin 2015

Classification générale

Votre

Il existe deux catégories d’appareils de protection respiratoire en fonction de leur principe de

fonctionnement :

 

Les appareils filtrants : ces appareils purifient l’air ambiant respirable au moyen de filtres

capables d’éliminer les contaminants présents dans l’air ;

Les appareils isolants : ces appareils sont alimentés en air ou en gaz respirable provenant

d’une source non contaminée.

Les appareils filtrants peuvent être à ventilation libre ou bien à ventilation assistée. Un appareil

filtrant à ventilation libre peut être composé d’une pièce faciale et d’un filtre ou bien d’une pièce

faciale filtrante. Un appareil filtrant à ventilation assistée est composé d’une pièce faciale (1/2

masque, masque complet, cagoule, casque, etc…) et d’un ventilateur motorisé qui fournit de l’air

au porteur au travers d’un ou plusieurs filtres.

 

Les appareils isolants peuvent être autonomes. Dans ce cas, l’air ou le gaz respirable provient

d’une bouteille (source) se trouvant sur l’individu lui-même. Les appareils peuvent également être

non autonomes et dans ce cas, le porteur est relié à une source d’air respirable se trouvant à

distance via un tuyau d’alimentation.

Fuite vers l’intérieur et fuite totale vers l’intérieur (Normatif)

La fuite vers l’intérieur et la fuite totale vers l’intérieur sont deux paramètres permettant d’apprécier

le taux de particules pouvant pénétrer dans l’APR et être sources d’exposition pour le porteur :

La fuite vers l’intérieur qui vise à prendre en compte toutes les sources de fuite possibles, à

l’exception de la pénétration du filtre qui est évaluée spécifiquement : au visage (étanchéité

de la pièce faciale sur le visage du porteur), valves, raccord, etc. ;

La fuite totale vers l’intérieur englobe quant à elle la fuite vers l’intérieur et la pénétration du

filtre. Elle est donc représentative de l’ensemble des fuites possibles.

La méthode de détermination des deux types de fuite est similaire. Ainsi, pour l’évaluation de la

fuite vers l’intérieur, seule la pièce faciale est testée (le filtre est remplacé par un simulateur visant

à reproduire la résistance induite par le filtre), et pour l’évaluation de la fuite totale vers l’intérieur,

c’est l’ensemble (pièce faciale + filtre) qui est testé.

Ces exercices sont réalisés à des fins de mise sur le marché de l’APR, quelle que soit la nature de

l’aérosol vis-à-vis duquel l’APR doit apporter une protection. La séquence d’exercices n’est donc

pas spécifiquement représentative des mouvements que peut effectuer un travailleur sur un

chantier de désamiantage.

 

L’étude des paramètres et des facteurs d’influence sur l’efficacité des APR montre que la plupart

de ces paramètres interagissent et que les phénomènes sont complexes. Il apparaît que les essais

normatifs prennent en considération les facteurs prépondérants dans l’efficacité de protection des

APR et MPC. Cependant, certains auteurs recommandent que les essais soient réalisés à des

débits ventilatoires plus importants, permettant de mieux simuler le débit respiratoire lors d’une

charge de travail intense. Il convient, par ailleurs, de rappeler que la pénétration du filtre est une

composante parmi les sources possibles de fuite vers l’intérieur des APR et qu’elle ne contribue que très peu à la fuite

totale vers l’intérieur (la fuite principale étant la fuite au visage).

 

Ainsi, même si les performances des filtres s’améliorent, il n’en reste pas moins que le problème de l’étanchéité au visage demeure et que ce phénomène est encore actuellement peu étudié en situation réelle (plusieurs auteurs s’attachent à étudier des fuites induites

(percement de la pièce faciale, valve défectueuse, etc….)

mais ne s’attachent pas à étudier les caractéristiques de la fuite au visage.

2A PROTECTION

2A PROTECTION

Expert amiante

SAS 2A PROTECTION

Bureau de contrôle amiante

 

 

 

Publié dans FIT TEST AMIANTE, SAS 2A PROTECTION | Pas de Commentaire »

Test de morphologie et d’étanchéité des masques la protection aux expositions amiante

Posté par consultantformateurpreventeur le 28 juin 2015

Suivant l’arrêté du 7 mars 2013

 

Art. 1er. − Champ d’application.

Le présent arrêté s’applique aux opérations définies à l’article R. 4412-94 du code du travail.

 

Art. 2. − L’employeur s’assure que :

– les appareils de protection respiratoire (APR) sont adaptés aux conditions de l’opération ainsi qu’à la

morphologie des travailleurs, notamment en réalisant un essai d’ajustement ;

– les travailleurs sont formés aux règles d’utilisation et d’entretien des APR ;

– les conditions de nettoyage, de rangement, d’entretien et de maintenance des APR soient conformes à la

réglementation en vigueur et aux instructions du fabricant.

La mise en œuvre des recommandations de la norme NF EN 529 par l’employeur est réputée satisfaire aux

exigences du présent article.

 Art. 5. − Vérification, entretien et maintenance des appareils de protection respiratoire.

Avant chaque utilisation et conformément aux notices d’instructions du fabricant, les APR font l’objet des

vérifications suivantes :

un contrôle de l’état général ;

un contrôle du bon fonctionnement des APR ;

un test d’étanchéité permettant de vérifier que la pièce faciale est correctement ajustée par le travailleur.

Après chaque utilisation, les APR sont décontaminés.

Les APR sont vérifiés sous la responsabilité de l’employeur et conformément aux notices d’instructions du

fabricant.

Une vérification de l’état général, du bon fonctionnement et du maintien en conformité de l’APR.

 

 

Extrait de la norme EN 529

20160424_092218

II° Confort et maintenance

Même si l’utilisateur est conscient qu’un appareil de protection respiratoire est un plus pour sa sécurité, son usage n’en représente pas moins une gêne par rapport à une respiration libre en raison de son poids, de son encombrement et des différences de pression qui peuvent exister à l’inspiration et à l’expiration.

Le confort est un facteur important, qui influence le degré de protection offert par l’appareil de protection respiratoire. Le système choisi être adapté à l’anatomie de l’utilisateur et doit être agréable à porter.

Divers facteurs, souvent très personnels, déterminent le confort :

  • la      facilité d’entretien ;
  • l’accumulation d’air chaud et humide : un espace ouvert trop important à l’intérieur du système respiratoire retiendra l’air expiré, dégageant une sensation de chaleur. Une soupape expiratoire efficace permettra à cet air chaud de s’échapper facilement ;
  • l’absence de pression excessive : la pièce faciale doit être la plus souple possible.      Le demi-masque devrait avoir une forme et une taille qui permettent de      couvrir le nez, la bouche et le menton sans causer la moindre pression.
  • les brides doivent être réglées à la bonne   longueur, suffisamment large et correctement positionnées pour garantir un   bon port de l’appareil

Une bonne utilisation signifie avant tout une bonne étanchéité de la pièce faciale au visage, condition essentielle à l’efficacité de la protection apportée. Le joint facial doit avoir une bonne continuité : les hommes doivent être rasés (ni barbes, ni favoris), les cheveux longs doivent être bien attachés pour ne pas se retrouver pris entre le masque et la peau. Les lunettes doivent être enlevées à cause de l’espace créé par les branches. Certains modèles de masques complets peuvent être équipés de lunettes de vue intérieur. 

 

 

Chaque EPI et donc chaque appareil de protection respiratoire à usage non unique doit faire l’objet d’une fiche de suivi de son utilisation comportant, entre autres indications, des renseignements sur :

  • l’identification      de l’appareil : type, numéro, adresse du fabricant, notice ;
  • ses      différentes opérations de maintenance : nature, dates ;
  • son      nettoyage/désinfection.

Le nettoyage et/ou la désinfection doivent être réalisés après chaque utilisation à l’aide des produits indiqués par le fabricant, qu’il s’agisse du même utilisateur ou non.

Les éléments défectueux doivent être remplacés par une personne compétente qui se fournira auprès du même fabricant, idem pour les réglages et les petites réparations.

Pour toutes les opérations de nettoyage, entretien, réparation, stockage, remplissage, et essais d’appareils de protection respiratoire, il est important de demander et de suivre les informations précises du fabricant.

2A PROTECTION AMIANTE

2A PROTECTION AMIANTE

Expert amiante

SAS 2A PROTECTION

Publié dans FIT TEST AMIANTE, SAS 2A PROTECTION | Pas de Commentaire »

Campagne scol@miante 2016, Expertise du risque amiante

Posté par consultantformateurpreventeur le 17 mai 2015

http://scolamiante.inrs.fr/amiante/Accueil?token=8E050445

 

Du nouveau sur les émissions de fibres d’amiante lors des retraits sur les chantiers.

Surtout que beaucoup de couple matériaux technique grimpe en taux d’empoussièrement et il faut reprendre vos processus et notice de poste messieurs les encadrant technique!

Cette base SCOLA 2016 représente et analyse les processus des entreprises avec cette mise à jour.

Vous pouvez aussi maintenant, consulter en ligne votre estimation d’empoussièrement de votre futur processus pour écrire votre chantier test,

Ceci est une aide à l’élaboration de votre évaluation, ajouter à votre retour d’expérience.

Attention aux résultats des mesures dont le prélèvement n’est pas COFRAC  sur vos chantiers car la différence des résultats entre la base SCOLA et les mesures de certains de vos chantiers s’explique par cette problématique et je ne parle pas des mesures à zéro ,  surtout veuillez vérifier la sensibilité de lecture ainsi que l’indice de confiance: SA maximum de 1

 

je vous dis à bientôt.

EXPERT AMIANTE FORMATEUR SS3

EXPERT AMIANTE
FORMATEUR SS3

Expert amiante

Publié dans PREVENTION | Pas de Commentaire »

1...56789...11
 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus